Stylos-plumes en blog

Une collection de stylos

Depuis une soixantaine d'années, j'utilise - ou plutôt j'ai utilisé - des stylos à plume. Je m'en suis fait voler plusieurs (ou je les ai perdus...) dans mes premières années de lycée, puis les ai laissés de côté pendant une partie de ma vie professionnelle au profit de billes ou d'un roller, plus pratiques. J'y suis revenu il y a quelques années, discrètement, puis un peu plus régulièrement depuis 2013, et plus encore depuis cet été 2014.

Bien que nommé "Au gré de nos plumes", ce site propose des textes écrits en réalité au clavier.

Peut-être, grâce à cette collection de stylos-plumes, actuels ou (très) anciens, d'autres textes s'ajouteront-ils, écrits à la plume cette fois ?

En mode "blog", les articles sont classés du plus récent au plus ancien ; ils le sont dans l'ordre inverse en mode "liste".

En vue de (re)photographier des stylos à ajouter aux articles existants et à ceux à venir, je me suis lancé dans un petit exercice.

Il y a quelques années, j'avais fabriqué un petit support dont l'inconvénient est de ne pas pouvoir empêcher les stylos de tourner et donc de m'obliger à trouver des astuces pour les maintenir dans la position voulue. Photographier le bout des capuchons n'était pas simple non plus s'ils n'étaient pas posés sur un plan dur.

Après recherches, j'ai hésité entre l'option deux supports verticaux encastrés sur une plaque de bois et celle d'un bloc de joli bois. J'ai finalement opté pour cette dernière solution : après avoir longuement cherché parmi les ébauches que j'avais achetées il y a quelques années pour fabriquer des manches de couteaux pliants, j'ai mis la main sur un morceau de bois d'olivier de 38x38x100 mm.

Un trait de scie vertical centré, dans la longueur, un trait oblique quelques millimètres de chaque côté pour commencer une gorge, quelques coups de ciseau à bois, quelques coups de râpe puis de lime et la gorge était faite. Il ne restait plus qu'à poncer puis huiler. Deux trous de 6 et 8 mm de diamètre, inclinés et centrés sur ce support vont permettre d'y insérer un tourillon sur lequel placer le capuchon.

20211228 174942 800

 Les Pelikan ont trouvé de nouveaux porte-stylos pour leur protection et leur préservation. D'autres étant venus enrichir la collection, le présentoir utilisé dans le "nid de Pelikan" était devenu trop étroit. Deux modèles "400" ont trouvé leur partenaire porte-mines et un M400 Old style (marqué W-Germany donc a priori antérieur à la chute du mur de Berlin en 1989) est abrité dans un étui datant environ de 2004, qui irait mieux avec le M600 new style datant d'après 1997.

Les cartons blancs ont été placés pour pouvoir mieux différencier certains modèles grâce à la forme de leurs capuchons et du bout de leurs corps.

Dans les articles individuels, une description un peu plus détaillée sera donnée.

 

Porte-stylosCi-dessus, les plus anciens :

  • Quatre Pelikan 100 (entre 1929 et 1944)
  • Deux Pelikan 100N (entre 1937 et 1954) - les capuchons sont inversés sur la photo, le corps de gauche correspondant à un modèle d'avant 1949, comme le capuchon de droite
  • Deux Ibis (entre 1936 et 1949)
  • Deux Pelikan 120 (entre 1955 et 1965)

 

Porte-stylosOn poursuit :

  • Deux Pelikan 120
  • Quatre Pelikan 140 (1952 à 1965)
  • Deux Pelikan 400 (1950 à 1956)
  • Un Pelikan 400 N (1956)
  • Un Pelikan 400 NN (1956 à 1965)

 

Porte-stylosAutre série :

  • Un Pelikan 400 NN (1956 à 1965)
  • Un Pelikan 400 NN "Mertz & Krell" (1973 à 1978)
  • Deux Pelikan M 400 Old Style (1982 à 1990)
  • Un M 600 Old Style ("W-Germany" a priori < 1991)
  • Un Pelikan M 400 150ème anniversaire (1988)
  • Un M 400 "Germany", a priori donc > fin 1990)
  • Un M 600 New Style (> 1997)
  • Un M 120 de 2016 (réédition)
  • Un M 200 Cognac (réédition de 2014

 

Pelikan 400 + 450 green set 800Dans un étui Pelikan, un Pelikan 400 et son porte-mine 450.

 

Pelikan 400 + 450 tortoise set 800Autre étui (non Pelikan) abritant un 400 et son porte-mines 450 en verion "Tortoise".

M400 TortoiseUn Pelikan M 400 Old Style W-Germany datant a priori d'avant 1989 et un étui Pelikan en cuir datant de 2004 environ.

D'anciens Waterman's sont venus remplacer les Pelikan dans ce présentoir.

 nid watermans 800

À ces Waterman's, tout à droite s'ajoute un Pitman's Fono, stylo créé pour la sténographie (inventée au XIXème sièce par Isaac Pitman) et probablement fabriqué par Waterman's, bien que toutes les références précisent que les fabricants sont inconnus (voir https://www.stylo-plume.org/viewtopic.php?p=283822)

Tous avaient déjà un sac caoutchouté en bon état ou ont vu le leur changé pour un neuf.

Page 1 sur 4

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l\'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner